3ème jour :  1er MARS 2015 - HANOI

 

MUSEE DES FEMMES DU VIETNAM :

Nous avons pris le petit-déjeuner à l’hotel, après une très bonne nuit de sommeil paisible. Nous nous sommes ensuite dirigés vers le fascinant musée des femmes du Vietnam. Ce musée, situé près du Lac Hoan Kiem, offre un magnifique aperçu de la vie des femmes au Vietnam. En effet, après la visite, nous avons eu une vue complète sur l’histoire de la femme au Vietnam. Nous avons découvert différentes traditions comme : les coutumes de mariage, l’accouchement, ou la façon d’organiser la famille, etc… Nous avons admiré les costumes féminins selon l’évolution de l’histoire.

http://www.guidevoyageasie.com/wp-content/uploads/2014/10/V%C3%AAtements-des-femmes-des-ethnies-minoritaires.jpg

Nous déjeunons au midi dans un restaurant dans lequel nous sommes à la fois dedans et dehors, c'est-à-dire, que nous sommes à l'intérieur, mais il est ouvert sur les tables disposées sur la rue. Il y a déjà de nombreux hanoïens en train de déguster une soupe phở bo au boeuf et aux nouilles de riz, plus de la menthe, du citron, des germes de soja et plein d'autres herbes. Excellent déjeuner vietnamien traditionnel.

 

 VISITE D'UNE FABRIQUE DE TABLEAUX EN LAQUE :

Le guide nous emmène maintenant vers une fabrique de laque.

Réalisation :La sève résineuse récoltée doit être utilisée dès qu'elle a été filtrée et purifiée, colorée ou nature. Elle sèche en formant un film insoluble et sans pores. La laque est appliquée en plusieurs couches (jusqu'à 18 couches), sur les objets,  sur des fonds généralement apprêtés. L'épaisseur peut varier entre 5 et 20 mm environ.  La couleur est obtenue en fonction des produits naturels ou chimiques. Sur l'objet fini, la laque a un aspect lisse et agréable au toucher; pour cela elle a subi de multiples ponçages à l'eau dans les ateliers. Autrefois, on utilisait des pierres lisses pour poncer : l'artisan assis « lissait » la laque pendant des heures avec les pierres et l'eau.

20150302_083906

Une fois prête à l'état solide, l'artisan graveur taille des motifs d'ornement, créant de véritables scènes gravées. Les motifs les plus courants sont les paysages, les personnages, les fleurs et oiseaux, mais le thème varie selon l'objet. Parmi les procédés de décoration les plus spectaculaires, une place spéciale doit être réservée à la coquille d'oeuf noyée dans la laque. Afin de faire apparaître le blanc dans leurs compositions, les laqueurs asiatiques ont imaginé de noyer dans la laque de la coquille d’œuf.

20150302_083840

La laque est aujourd’hui un des produits représentant le mieux le Vietnam et nous avons eu l'occasion d'en admirer les différentes utilisations : depuis le dessous de verre jusqu'aux somptueux tableaux en passant par toute une gamme de produits. Les artisans laquiers vietnamiens sont passés maîtres en la matière.

 

VISITE DU QUARTIER HISTORIQUE DE HANOI :

L'après midi nous irons visiter le quartier historique de Hanoï, également appelé « Quartier des 36 corporations ». Il a été fondé sous la dynastie des Tran (1225-1400) et ne comptait à l’époque que 36 rues.

Chacune d’elle abritait l’une des corporations et portait le nom de son métier, ce qui est encore le cas aujourd’hui. On trouve la rue des ferblantiers, de la métallurgie, la rue des miroitiers, la rue de la soie, la rue du coton, la rue du papier... Nous nous promenons à pied dans le marché de Hang be et autour du lac Hoan Kiem. Dans cette partie grouillante d’Hanoi, composée de rues étroites et de petites allées, nous avons découvert des milliers de boutiques et d’artisans. Le quartier est passionnant à visiter et idéal pour les photos !

Bien que ces noms ne représentent plus nécessairement ce qui est vendu, c’est toujours le meilleur endroit à Hanoï pour acheter des souvenirs ou des produits de médecine traditionnelle et objets bouddhistes par exemple. C’est endroit idéal pour vous immerger dans la vie quotidienne vietnamienne. On en prend plein les yeux et les narines : c'est une débauche de couleurs, d'odeurs. 

Difficile de raconter le brouhaha de la foule, du cri des animaux, des coups de marteaux du forgeron qui répare les « coupe coupe » ou les socs des charrues, les odeurs des étalages de viande fraîche ou de viande grillée comme une femme qui vend un chien rôti à l'étal. Inoubliable ! Là encore il n'y a pas de petits ou de grands vendeurs.

Chacun offre ce qu'il peut. Ca va du grand stand jusqu'au plus modeste. Souvent des vendeurs vendent leur production sur la selle de leur bicyclette. Les vespas klaxonnent au milieu des gens et des marchandises ... et personne n'a l'air de s'étonner de voir errer des touristes.  Des femmes portant le chapeau conique traditionnel, visages couvert (pourtant il n'y a pas de soleil),  portent une lourde charge !!!. Là aussi, on ne peut qu'admirer ...

 

SPECTACLE DE MARIONNETTES SUR L’EAU :

Nous Terminons la journée en assistant au spectacle de marionnette sur l'eau. C’est un art typique du Vietnam du Nord. Nous nous retrouvons tous à faire la queue pour assister au spectacle de marionnettes sur l'eau du Théatre de Thang Long, en bordure du Lac de l'Epée restituée. Cet art populaire, traditionnel au Vietnam, reproduit la vie des paysans, créé il y a plus de 900 ans sous le règne des Ly (1010-1225), interprètent les scènes de la vie quotidienne des paysans : le repiquage de riz, des dragons crachant le feu, une bataille homérique entre un pécheur et un poisson, la poétique histoire de la culture du riz, une époustouflante course-poursuite entre un jaguar, des canards et leur gardien, et un petit gardien de buffles jouant de la flûte…… De couleurs vives, elles sont fabriquées dans un bois imputrescible.

D’une hauteur moyenne de 40 cm, elles sont fixées à l’extrémité d’un long bambou et sont mues par des marionnettistes cachés derrière une natte de bambou, censée représenter la maison communale du village. Pendant tout le spectacle, debout dans un mètre d’eau, les marionnettistes font revivre, non sans malice, sur un fond de musique traditionnelle  les scènes de la vie rurale. Le spectacle se déroule sur un enchaînement de musiques traditionnelles, jouées par un orchestre composé entre autres de gongs, flûtes en bois, tambours et xylophones.

Dîner en ville. Nous y  mangeons très bien. Le restaurant propose un menu (Entrée – Plat – Dessert) pour 179 000 dongs (6,30€), vraiment pas cher. On passera ensuite la nuit à notre hôtel Santa Barbara à Hanoi.

Un train rase les murs de ruelles étroites, dans Hanoï

Suite : Hoa Lu.

N'hésitez pas à me laisser un message lors de votre visite. C'est avec plaisir que je lirai vos remarques, suggestions et que je répondrai à vos questions. Il vous suffit de cliquer sur  "commentaire" en bas de chaque  post... et le tour est joué !
Bonne visite.