9ème jour : le 7 mars : SAIGON

Afficher l'image d'origine

Après le petit déjeuner départ matinal pour l’aéroport pour un court vol jusqu'à Ho Chi Minh Ville, encore appelée Saïgon par ses habitants. Nous arrivons en début de matinée frais et dispo pour un 1er tour de la ville. Décollage de HUE à 08h30, Arrivée à Saïgon à 09h50.

Saigon

La ville possède une superficie de 2 090 km2 pour une population de 7 400 100 habitants. Autant vous dire que cela grouille de monde. La chaleur écrasante, ajouté au taux de pollution élevé ainsi que le bruit, vous avez le trio gagnant pour un mal de tête assuré.

Saigon2

La ville affiche une diversité architecturale sans pareil. Les monuments se divisent en différentes catégories : les bâtiments coloniaux dus aux Français (Opéra), ou aux Américains et des édifices religieux chinois ou plus globalement typiquement asiatiques. 

20150307_194841L'Opéra 

20150307_211611

 Nous commençons la visite par le centre-ville qui tout entier témoigne de l’implantation des colons français à partir de la fin du XIXème siècle. La cathédrale Notre-Dame, faite de briques rouges... 

20150307_112007

Afficher l'image d'origine la Cathédrale

et la Poste centrale, œuvre de Gustave Eiffel, bel immeuble mélangeant architecture européenne et motifs kmers, constituent les plus belles constructions exécutées par les Français :

20150307_111945

 La Poste 

l'Hotel de Ville

La circulation qui devient de plus en plus dingue entre les bus, les vespas, les voitures !!! Les automobiles coûtent cher (100 % de taxes pour l'importation des voitures). A Saïgon, il y a 6 millions de vespas pour 10 millions d'habitants !

20150307_171920Et le spectacle - car c'en est un, de cette circulation à la fois démente mais très disciplinée reste un sujet d'étonnement permanent. Prendre une moto taxi  relève de l’inconscience.

Afficher l'image d'origine

Sans casque, bien entendu, ni jambière, ni armure, choses qui nous paraissent vraiment indispensables. Slalom entre des centaines de scooters, les voitures, les camions, vélos et pauvres piétons, contre-sens,  grillages de feux rouges (pourquoi en mettre? Pour la déco sans doute). Certains motos taxis ont même une charrette accrochée à l'arrière (genre pousse pousse mais derrière), cela fait moins peur !

Sans titre 3

Partout, lorsqu'on se balade, on a le droit à un petit bout de scène de la vie quotidienne de ses habitants.

DSC01375

Ils vivent les uns sur les autres, les uns avec les autres, dans des pièces petites ou grandes, mais qui ont toutes un point commun: elles sont ouvertes sur la rue.

DSC01377Grandes ouvertes même, puisque toute la façade du rez-de-chaussée n'est en fait qu'une grande ouverture, sans porte, que l'on referme le soir par une grille comme celles devant les magasins.

DSC01381

Du coup, notre regard traîne un peu lorsqu'on traverse ces ruelles, et au passage on voit des gamins en train de jouer aux jeux vidéo, des personnes en train de piquer un somme dans un hamac ou sur leur scooter, des familles en train de manger, des femmes en train de préparer le repas dans la rue...

Sieste Après le déjeuner, les vietnamiens ont l’habitude de faire un sieste, car ils se lèvent très tôt le matin entre  5h et 7h.

DSC01380 Marchand ambulant.

DSC01384

Les lignes électriques est identique à une toile d’araignée. Ca fait beaucoup rire les voyageurs dès leurs visites dans les vieux quartier de Saïgon. il y a non seulement les fils électriques, mais également fils de téléphone, d’internet, qui sont ajoutés pour chaque maison.

Afficher l'image d'origine

 Suite Saïgon (2)

N'hésitez pas à me laisser un message lors de votre visite. C'est avec plaisir  que je lirai vos remarques, suggestions et que je répondrai à vos questions. Il vous suffit de cliquer sur  "commentaire" en bas de chaque  post... et le tour est joué !
Bonne visite.