94013938

LA RESERVE ORNITHOLOGIQUE DU PLANERON :

100_4166

En quelques heures, on passe souvent du paysage vert et humide (comme le delta de l’Ebre ou la côte Est),  aux steppes arides du centre de l'Espagne.

img-3042

Quel  dépaysement ! Les paysages sont à couper le souffle. Les photos, de cette steppe, ne représentent  pas grand-chose en comparaison à ce que nous avons pu voir sur place...

100_4153

Dès notre arrivée dans la réserve du Planeron, (en Aragon), nous pouvons observer un peu partout sur le site de nombreuses espèces d’oiseaux, que l’on ne peut rencontrer que dans ce type de milieu. 

100_4141

100_4140

Elle se situe, dans la région de Saragosse, à 15 km de Belchite, Les ruines du vieux village de Belchite détruit pendant la guerre civile d’Espagne et conservées en l’état, ainsi que les oliveraies, sur la route de Quinto, méritent également une petite visite.(voir photos de Belchite, dans mes précédents articles).3

La réserve d’El Planeron, c’est avant tout des paysages magnifiques rappelant  le Colorado en plus petit.

100_4158

Magnifique réserve ornithologique, gérée par la SEO qui a su, moyennant de nombreuses acquisitions foncières et la collaboration de nombreuses personnes et entreprises, préserver les dernières steppes d’Europe de l’agriculture intensive.

100_4152

Les steppes du Planeron constituent l’un des secteurs steppiques les plus connus des ornithologues. C’est souvent une halte incontournable sur le chemin de l’Extrémadure en particulier pour voir l'oiseau (le Sirli).

2

Malheureusement, comme ailleurs, Les milieux steppiques naturels se sont réduits, comme une peau de chagrin. Ces zones ont été fortement dégradées par la mise en culture de céréles irriguées ou non. Heureusement, les 2 petites réserves ornithologiques d’El Planeron et de la Lomenza ont permis de conserver quelques centaines d’hectares d’habitats originels.

100_4156

Couvrant une superficie de 700 hectares, la réserve a pour but la conservation des oiseaux de steppe (comme les alouettes) et leurs habitats.

alouette

 

L'alouette.

Les pistes sur lesquelles nous circulons n’étant pas nombreuses et les étendues assez vastes, il n’est donc pas facile de pouvoir s’approcher des oiseaux, en plus farouches, pour les photographier.

100_4157

Nous pouvons constater que la steppe est pleine de vie. Les plantes, les animaux et les humains ont développé différentes stratégies d'adaptation aux rigueurs du climat.

100_4155

Les paysages bien que bouleversés par l’agriculture, restent très agréables avec le contraste entre les champs de céréales verts et les collines souvent ocre ou sable, le tout agrémenté de nombreux bâtiments agricoles en ruine.

100_4145

 

El Planeron (1)

La quasi-totalité des salines était à sec lors de notre passage en plein été.

El Planeron laguneLagune (plan d'eau)

 

C’est dommage, car elles doivent attirer pas mal d’oiseaux aquatiques lors des migrations.

100_4165

Une petite mare avec encore un peu d'eau accueille quelques oiseaux de passage et fait le bonheur de notre labrador qui s'en donne à coeur joie de patauger dedans.

100_4162

L’Espagne valorise au mieux son patrimoine ornithologique pour en faire un véritable atout touristique.

100_4151

Dans pratiquement tous les sites visités des panneaux d’information présentent la faune et la flore de la région.

100_4149

4

"Vivre l’ I.N.S.TA.N.T présent  ET PARTAGER LE  Regard  que nous portons sur le  MONDE."

 Merci de votre visite et à bientôt pour de nouvelles aventures.

 Mon autre blog qui pourrait vous intéresser aussi, sur les villages typiques de notre belle France :

photosvillages.canalblog.com