temple des lamas pékin3

Différents temples à Pékin :

Les temples, en Chine, sont un véritable havre de paix et par la même occasion une attraction touristique.  Ces édifices religieux, à Pékin, valent le coup d’œil ! Je vais  partager, avec vous, le plaisir que j’ai eu à découvrir ces endroits apaisants.

temple des lamas pékin7

Il n’est pas nécessaire d’être religieux, en Chine, pour visiter un temple bouddhiste. Tant que l’on respecte le recueillement de ceux qui viennent prier, on est libre de se rendre dans ces lieux de culte. Voici 3 temples qui valent le détour à Pékin. 

 

1.     Le temple des Lamas :

Sans conteste, mon préféré !  

temple des lamas pékin6

C’est aussi le temple le plus visité, un des lieux les plus appréciés, de Pékin, par les touristes, tant le cadre est agréable et les décors magnifiques. C’est autour de cinq cours, qui se succèdent, que le Temple des Lamas est édifié.

temple des lamas pékin1bStatue de Bouddha de 18 mètres de haut, taillée, d’une seule pièce, dans un tronc de Santal. 

Quelle sensation agréable d’être accueilli par l’odeur de l’encens et ce gros Bouddha souriant : le "Bouddha Mile", qui porte toute la misère du monde sur lui.

temple des lamas pékin0

Nous traversons différentes salles, comme : "la Salle des Rois Célestes",  " la Salle de l’Eternelle Harmonie", avec ses statues de Bouddha.

temple des lamas pékin2

D'autres statues monumentales, dans  "la Salle de l’Eternelle Protection" attireront aussi notre attention. 

temple des lamas pékin1

Nous rencontrons des Bouddhas, représentatifs du Bouddhisme tibétain, de toutes les tailles, et de toutes les formes, dans les différents bâtiments du temple.

temple des lamas pékin4

Nous croiserons bien sûr de nombreux fidèles mais aussi beaucoup de moines, en activité. Chaque pèlerin se procure des bâtons d’encens, puis va se recueillir à l’entrée de chaque temple, puis à l’intérieur devant chaque bouddha ou autre divinité : un temps de recueillement debout ou à genoux, puis quelques mouvements de salutations avec l'encens, avant de les porter au front puis de les déposer dans l'urne.

temple des lamas pékin5 

2.     Le temple du Ciel :

C’est l’un des symboles de la ville et le temple le plus connu de Pékin. Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, le temple du Ciel est le célèbre temple, aux toits bleus, construit sans le moindre clou.

temple du ciel pékin2

Il a été édifié par l'empereur Yongle, de la dynastie des Ming, pour rester en liaison avec le ciel, entre 1406 à 1420, en même temps que la Cité Interdite. Deux fois par an, lors des solstices de printemps et d'hiver, les empereurs y venaient pour célébrer les cieux et prier pour de bonnes moissons.  

temple du ciel pékin7

Le temple du Ciel est ouvert dès 5 h le matin, l’été. On peut y voir aussi les adeptes du tai-chi-chuan, qui aiment se retrouver dans ce parc immense, de 273 hectares. Il abrite de superbes jardins, plantés de cyprès de plus de 500 ans. Le site fut plusieurs fois reconstruit et rénové, la dernière fois à l'occasion des Jeux Olympiques de Pékin en 2008. 

temple du ciel pékin6

Véritable mini Cité Interdite, le temple du ciel abrite plusieurs monuments : le temple de Prière pour la bonne moisson, l'autel du Ciel et la voûte impériale du Ciel, sans oublier la salle de Jeûn.

temple du ciel pékin4

 

3.     Le temple du Tambour :

Bâtie en 1272, «Tour du Tambour», haute de 46,7 mètres, est un des plus anciens édifices de Pékin. Ce quartier était le  centre de l’ancienne capitale mongole de  Dadu.

tour du tambour pékin

A cette époque, un carillon marquait le temps, aussi des hommes étaient chargés de frapper les heures en tapant sur les 24 tambours. Les tambours étaient frappé 4 fois par heure, toutes les 15 minutes. A 19h00 les tambours annonçaient le début de la nuit pour informer les habitants qu’il était l’heure de dormir. A 05h00 les tambours annonçaient l’heure du réveil.

La Tour du Tambour a donc marqué les heures, de 1272 à 1911, sous le règne des empereurs de trois dynasties : les Yuan, les Ming et les Qing.

temple tambour pékin

On accède au sommet de la Tour du Tambour en empruntant un escalier raide pour arriver à un balcon qui domine la ville, offrant une vue magnifiques sur les quartiers Hytongs, les vieilles ruelles de pékin, et la «Tour de la Cloche», située, juste en face de la Tour du Tambour.

tour du tambour 2pékin

 

 

Nous avons été étonnés par ces havres de paix, au cœur de la ville de Pékin, et l’impression de sérénité qui se dégage de ces immenses ensembles bouddhistes, pourtant très visités. 

Connaissez vous ces Temples, dans Pékin, lequel préféré vous ? Vous pouvez me laisser un commentaire, je n'hésiterai pas à vous répondre, merci d'avance.