- Le cénote Ikkil :

cenotes1

Après la visite du site, grandiose, de Chichen Itza,  nous reprenons le minibus pour faire un arrêt au cénote Ikkil avec petite baignade au programme. 

entrée cenoteCe cénote, source d'eau vitale pour le peuple, est la cause de la dénomination du lieu : Chichén Itzá veut dire "la bouche du puits des sorciers de l'eau". Ceux-ci étaient la tribu maya, fondatrice de la ville vers 500.

forêtPour l’atteindre, nous emprunterons une piste qui nous emmène au cœur de la forêt du Yucatan, une forêt sèche, les arbres sont peu élevés mais la végétation est néanmoins très dense. Arrivés sur le site de la cénote d'Ikkil, nous nous trouvons devant un profond puits naturel de 60 m de diamètre.

escaliers

La zone est sécurisée par une barrière, on a beaucoup de mal à voir l'eau au fond. Nous empruntons des escaliers qui nous mènent au fond du cénote.

cenotes2Les cénotes sont des gouffres remplis d'une couche superficielle d'eau douce et parfois d'eau de mer, s'ils communiquent avec l'océan, par des failles. L'eau est cristalline et révèle une couleur bleue lorsque les yeux sont habités à l'obscurité qui y règne.

cenotes1

Les racines des arbres situés au-dessus s'infiltrent à travers les fissures du calcaire et pendent au plafond. Quelques chauves-souris et des poissons vivent ici. 

Cenote-Ik-Kil

Nous nous y rafraichirons et pourrons observer les milliers de fossiles de coquillages qui recouvrent les parois, témoins du temps où le Yucatan se trouvait au fond de l'océan.

coquillages

Les cénotes étaient considérés comme des Puits Sacrés. Le lieu, appelé le Puits des Sacrifices, recevait des offrandes au dieu Chac et était témoin de sacrifices humains. On a retrouvé dans ses profondeurs des disques solaires recouvert de pierres précieuses et de nombreux autres objets en or, en jade, nacre, bois, céramique, etc... ainsi que 42 squelettes, dont 21 crânes d'enfants !!! 

cenotes3

cénote4

 

 

DSCF0654En remontant, nous contemplons du haut, une dernière fois, le fond impressionnant, du cénote, aux eaux d'un bleu émeraude,  incroyable ! Nous en profiterons pour faire quelques dernières photos, pour immortaliser ce lieu véritablement magique !!!

 - Un cimetière Maya : 

DSCF0863Nous ferons un bref arrêt dans un cimetière maya et découverte des tombes aux couleurs vives et décorées.

DSCF0865

Bien que la religion officielle des Mayas soit le catholicisme, on peut voir, dans leurs cimetières, qu'une certaine "adaptation" a eu lieu.

DSCF0872

Pas de tristesse ici, tout est peint de couleurs vives.

DSCF0876

Le cimetière possède deux parties, celle du fond étant réservée à l'enterrement de la personne décédée.

DSCF0874

Au bout de 4 ans, les restes du défunt sont déplacés dans la partie principale du cimetière, celle qui est la plus décorée. Ce transfert donne lieu à des festivités en l'honneur du disparu. 

DSCF0873Comme le sol est calcaire, on ne peut pas creuser de tombes.

DSCF0867

DSCF0868

Les morts sont donc mis dans des petites maisons, très colorées, car pour les mayas, la mort est une seconde vie.

L'habitat mexicain, à la campagne :

 

Les Mayas aujourd'hui : Leur mode de vie a peu évolué. Leur habitat, par exemple est très semblable à ce qu'il était autrefois. Une famille possède aujourd'hui plusieurs huttes, mangeant dans l'une et dormant dans l'autre. Le confort est excessivement spartiate, mais l'ordre et la propreté règnent partout.

habitat

Il règne dans tout le village, une sérénité et un calme reposants. Les Mayas vivent, comme autrefois, d'agriculture traditionnelle et d'artisanat, mais aujourd'hui, les hommes travaillent souvent à l'extérieur du village, dans les plantations de café et de coton.

habitat2

Sur la route, on traverse des villages, dans lesquels les maisons sont des huttes en rondins de bois, recouverts de torchis, avec deux ouvertures face à face, et coiffées de toits de chaume ou en feuilles de palmier.

habitation Habitation précaire faite de bois et branches de palmier     

A l'intérieur, presque rien : parfois une table, une étagère, et toujours un hamac tendu entre les deux murs près des portes et occupant le centre de la pièce.

habitation Les quelques maisons en dur, ne semblent pas beaucoup plus meublées.

Playa Del Carmen2Les Mexicains de cette région vivent dans un grand dénuement, bien que certains possèdent la télé ou une chaîne compacte. Dans beaucoup de maisons, d'ailleurs, on entend de la musique ou la radio.

DSCF0575                             Hutte Maya typique ( Muna, Yucatan ) DSCF0578Pour gagner de quoi nourrir leur famille, un certain nombre de mexicains vont travailler, ou plutôt se vendent comme main d'œuvre bon marché, plusieurs mois dans des grandes plantations des USA. Au retour, ils construisent des maisons, souvent très différentes des modèles ancestraux mexicains, qui deviennent totalement inadaptés à leur environnement.

Partout des flamboyants. La végétation, dans le Yucatan, est très abondante, ici, c'est un arbre couvert de pamplemousses, plus loin un bananier plein de fruits...

flamboyant2Après notre visite du site de Chichen Itza, de son cénote, ainsi que le cimetière Maya, nous reprendrons le bus, direction Merida,  pour à peine 1h30 de trajet.

DSCF0864Arrivés à Merida, nous nous installerons à l’hotel Residencial 3***. 

DSCF0665A la remise des clés, on nous offrira un cocktail de bienvenue. Hôtel confortable, nous y dînerons, accompagnés, comme il se doit, par une troupe de danseurs.

DSCF0668

DSCF0671

 Suite : 3ème jour : Mérida.