toscane3

Après Bolsena, la route, nous menant à Sienne, nous fait traverser de beaux panoramas toscans : le Val d'Orcia et les Crêtes du Senesi. Cette région, splendide, que nous avons  déjà eu l'occasion de visiter au printemps dernier, serpente dans des espaces vallonnés et colorés.  

crêtes du Senesi4

Les champs de cultures aux couleurs changeantes, les vignes et les oliveraies s'étendant à perte de vue, contribuent à la beauté naturelle de l'endroit, qui a inspiré l'œuvre de plusieurs artistes de la Renaissance. Le Val d'Orcia, au sud de la Toscane, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO réunit, sur un petit territoire, un large éventail d'atouts touristiques. 

crêtes du Senesi3

La Vallée n’a pas succombé à l’industrialisation, ni à la transformation radicale de la modernité. Encore aujourd’hui on peut voir de charmants villages qui sont restés intacts, comme au temps du Moyen Age.

PienzaPienza.

RadicofaniRadicofani.

Dans cette région du sud de la Toscane, nous traversons des paysages ondulés et sauvages, ponctués par les alignements de cyprès, et la fameuse Terre de Sienne. 

crêtes du Senesi

Nous admirons ces panoramas qui s’offrent à nous, parfois presque lunaires, mais toujours magnifiques ! 

DSC_1407

volcan AmiataLe volcan Amiata en fond de décor.

Le paysage enchanteur n’est qu’une suite de cyprès, de ravines creusées par l’érosion, de monticules blancs argileux, sans végétation, ou presque...

crêtes du Senesi2

...de pins ou de cyprès isolés et de fermes solitaires.

toscane

toscane2

 

DSC_1406Les cyprès gardent les sentiers qui mènent vers des petites fermes au milieu des champs.

Après avoir traversé une partie du sud de la Toscane, nous faisons un petit arrêt à Acquapendente. A l'entrée de la ville, une énorme forteresse, avec deux grosses tours, attire notre attention. Nous décidons de nous y arrêter pour la voir de plus près. 

DSC_1321Abbaye de Saint Sépulcre (extérieurs).

Un panneau, à l'entrée de l'église, nous indique que c'est la basilique romane Saint Sépulcre, qui contient des reliques, sacrées, provenant de la Terre Sainte, à Jérusalem. 

DSC_1323

Fondée entre 951 et 968, par Mathilde de Westphalie, mère de l'empereur Otton Ier, la basilique jouit d'un rayonnement spirituel étonnant !

DSC_1386

IMG_0281

D'après des récits, Mathilde de Westphalie serait partie en direction de Rome avec des reliques et l'argent nécessaire à la fondation, en Italie, d’une église similaire à celle du Saint Sépulcre, à Jérusalem.

IMG_0289

La présence, à Acquapendente, d'une basilique consacrée au Saint Sépulcre, s’explique par : la position stratégique le long de la Via Francigena, les reliques sacrées provenant de Terre Sainte et le fait que Jérusalem était loin et difficile d'accès.

IMG_0295

IMG_0299

Elle est identique dans sa forme, ses dimensions et son orientation à celle de Jérusalem. Elle a été construite en mémoire à la ville Sainte,  où les pèlerins avaient l’habitude de se recueillir depuis le Xe siècle,  avant d’arriver à Rome.

DSC_1360

Le crypte, du Xe siècle, de style roman, avec ses 24 colonnes,  ses arches et ses chapiteaux, est l’une des plus ancienne d’Italie.

IMG_0297

IMG_0298

Dans cette forêt de colonnes, nous  admirons les magnifiques chapiteaux sculptés, tous différents. Des lumières au sol nous permettent de les examiner de plus près.

IMG_0275

Beaucoup de ces chapiteaux représentent : des décors végétaux, des personnages, de beaux feuillages, des masques humains, des animaux fantastiques, tirés des bestiaires : dragons, lions, boucs, aigles, oiseaux adossés au milieu de feuillages...  

IMG_0276

IMG_0280

Au centre de la crypte, un double escalier creusé dans la roche permet d'accéder à un tombeau, qui reproduit les formes du Saint Sépulcre originel de Jérusalem.

IMG_0293

A l'intérieur du tombeau, sont conservées les reliques des pierres de marbre qui, selon la tradition, ont été tâchées du sang du christ, lors de la passion. Elles auraient été rapportées, à Acquapendente, par des cavaliers de retour de la première croisade. 

IMG_0279

 Ces reliques de pierre assurent, à la basilique Saint Sépulcre d'Acquapendente, dès sa fondation, une importante fréquentation par les pèlerins, à destination de Rome.

pierre tâchée de sang qui viendrait du St Sépulcre de JérusalemTombeau contenant les reliques de pierre.

En 1262, l'abbaye passe des mains des bénédictins, à celles des chanoines augustiniens, de l'ordre du saint Sépulcre de Jérusalem, duquel le monastère dépend directement.

Jerusalem-st-sepulcre

Jerusalem-st-sepulcre2Eglise Saint Sépulcre à Jérusamem (extérieur et intérieur)

Transformée en cathédrale au XVIIe siècle, l'église subit de profondes transformations, puis ensuite détruite.

DSC_1377

De l'édifice médiéval ne subsiste plus que la crypte romane.

DSC_1343

DSC_1367

La basilique est décorée par une série des tableaux présentés lors de la fête à la mi-mai de la Madonne des fleurs. A cette occasion, un concours de création de tableaux est organisé. Tous les tableaux font 2,60 par 3,60m.

pugnaloni

Ils ne doivent contenir que des fleurs, des rameaux et des feuilles, agencés en mosaïque. La réalisation de ces tableaux géants (les pugnaloni) demandent beaucoup de temps, de la 1ère esquisse, à la recherche de fleurs et de feuilles qui donneront vie à la composition. Quand commence sa véritable exécution : c'est un travail intense, qui demande la participation, avec passion de nombreuses personnes, et continue toute la nuit jusqu'au matin du dimanche quand la fresque est prête à être exposée dans les rues et sur les places du centre historique.

pugnaloni2

Aux premières heures de l'après-midi les pugnaloni sont déposés sur la Place de la Cathédrale où commence dans la soirée le défilé jusqu'à la place où se rejoignent le cortège historique et les banderoles. Les tableaux sont exposés toute l'année dans la basilique. Les effets de perspectives et de relief sont surprenants

tableaux de fleurs

 Suite : Sienne