DSC_1703

Nous poursuivons notre visite de Pise par le Duomo et enfin le centre historique, une pure merveille ! Si en été, les températures sont élevées, à Pise, comme dans le reste de l'Italie, le printemps est très bon compromis avec des températures douces et une superbe lumière. Tôt le matin, la ville s'éveille doucement, les rues sont encore désertes, les commerces fermés. Vous pouvez alors  profiter, pleinement, des charmes du centre historique . 

La cathédrale : en marbre blanc, dédiée à Santa Maria Assunta, résume à elle seul l’art roman pisan, avec sa très belle façade ornée d’arcades qui soulignent l’harmonie de l’ensemble. 

DSC_1704

L’édifice, qui nécessita deux siècles de travaux (XIe-XIIIe siècles), relève principalement de l’architecture romane italienne avec des influences byzantines. 

DSC_1706

Il est construit avec un appareillage alterné de marbre clair et sombre. Son plan d’ensemble est celui d’une croix latine.

DSC_1726

DSC_1716

Le dôme situé à la croisé du transept s’inspire de ceux de la Basilique Saint-Marc à Venise.

DSC_1757

La façade due à Rainaldo, est une superposition de quatre galeries à colonnettes.

DSC_1773

DSC_1769

Le sommet est couronné d’une statue de la Vierge à l'Enfant, tandis que des figures des évangélistes reposent sur les coins.

DSC_1721

Photos, ci-dessous, exaltant la beauté des décorations sculptées, de la façade de la cathédrale.

DSC_1724

DSC_1717

Des portes de bronze, de Bonanno Pisano, fondues en 1602,  remplacent celles existant à l’origine et détruites dans un incendie en 1595. 

DSC_1764

Il faut faire le tour de cette immense cathédrale pour prendre la mesure de son ampleur.

DSC_1754;

L'architecte italien Buscheto, à qui l'on doit le Duomo, fut enterré sous un arc aveugle de la façade de marbre.

DSC_1860

Nous entrons  dans de Duomo  par une porte de bronze, qui représentent des épisodes de la vie de la vierge.

DSC_1765

L’intérieur du Duomo se caractérise par l’harmonie des arcades et l’élégante pierre polychrome.

DSC_1862

DSC_1863

La nef, d’une longueur de 100 mètres, est agrémentée d’un plafond, à caissons, datant du XVIIe siècle, recouvert de dorures et illustré des armoiries des Médicis.

DSC_1867

Les colonnes corinthiennes, en granit, situées entre la nef et l'abside, proviennent de l’ancienne mosquée de Palerme, ramenées comme butin lors de l’expédition de 1063. 

DSC_1875

Les murs sont recouverts de marbre noir et blanc. 

DSC_1861

Les fresques originales, de la Renaissance, ont été remplacées après leur destruction dans l’incendie de 1595.

DSC_1860

A l'intérieur, les dalles de marbre nous conduisent à une chaire extraordinaire, créé par le maître sculpteur Giovanni Pisano, entre 1302 et 1311. Elle repose sur six colonnes de porphyre et cinq piliers, représentant des figures allégoriques et religieuses. 

DSC_1870

La chaire représente l'église, soutenue par : la Justice, la Tempérance, la Force et la Prudence. Œuvre majeure de la sculpture médiévale, elle a été épargnée par l’incendie de 1595 et entreposée durant les travaux de restauration. Ce n’est qu’en 1926 qu’elle fut redécouverte et remise en place.

DSC_1869

Beaucoup d'œuvres d'art médiévales qui ornaient la cathédrale ont été détruites dans cet incendie. 

DSC_1882

DSC_1880

Aujourd'hui, la cathédrale nous offre un étonnant mélange  de styles médiéval et de style Renaissance.

DSC_1863

DSC_1887

Nous descendons  la nef, pour atteindre l'autel. 

DSC_1876

En atteignant le chœur, nous pouvons admirer le crucifix de Giambologna...  

DSC_1873

...et le nouvel autel, en marbre de Carrare, avec la représentation de deux anges en vol, en bronze, qui en marquent l'entrée.DSC_1874

DSC_1889

En levant les yeux, nous admirons, aussi, la monumentale mosaïque du XIIIe siècle qui décorent l'abside. Cette mosaïque représente le Christ, en majesté, entouré par la Vierge et Sain Jean. Il a été achevée en 1302, et a miraculeusement survécu à l’incendie de 1595. 

DSC_1866

Le Duomo est ouvert tous les jours et l'entrée est payante. On profite d'une remise en achetant un billet couvrant plusieurs attractions, et  permettant d'accéder aux autres sites touristiques de la Place du Dôme.

Le centre historique :

Contrairement aux idées reçues, la ville de Pise ne se limite pas uniquement à la place des Miracles et à la la tour penchée.

DSC_1752

Lorsque que vous quittez l'esplanade, vous découvrez alors la vieille ville avec ses très belles et vieilles rues colorées. N'hésitez pas à vous aventurer dans les ruelles étroites, (voir plan détaillé, ci-dessous), vous assisterez à des scènes de la vie quotidienne.

plan ville

Nous y avons découvert de jolies places et palaces et des églises pleines de charme. Nous n’avons pas été déçus. 

DSC_1932Ancienne église transformée en banque.

DSC_1933

DSC_1934Chapiteaux de l'ancienne église transformée en banque.

- Rue Santa Maria : Depuis la place du Dôme (piazza dei Miracoli), nous empreintons la via Santa Maria, artère principale de la ville, bordée d’élégants immeubles et le quartier le plus populaire de Pise. 

la via santa maria

De part et d'autre de la via Santa Maria partent de petites ruelles étroites, colorées. Elles sont typiques des centres historiques des villes d'Italie. Lors de vos promenades à Pise vous verrez de nombreuses petites rues que je vous invite à découvrir. Vous avez l'impression de rentrer dans l'intimité de la vie des italiens.

via santa maria3

Dans la rue Santa Maria, tout proche de la tour de Pise, nous trouvons de nombreuses boutiques de souvenirs ( interdites, maintenant, sur le site de la place du Dôme).

DSC_1751Boutiques de souvenir de la rue Santa Maria.

via santa maria2

- La Piazza Dei Cavalierie (de la cavalerie) : Sur la gauche, la via dei Mille nous mène sur la Piazza dei Cavalieri, l’une des plus remarquables places de Pise. 

DSC_1749

DSC_1924

De très beaux palais l’entourent : parmi eux, le palazzo della Carovana Il a été construit par Vasari, en 1562, et abrite la prestigieuse Université de Pise , (Scuola Normale Superiore), fondée par Napoléon.

DSC_1913Palazzo della Carovana. (Université de Pise).

Cette place était également connue sous le nom de "Piazza delle 7 Vie" ("Place des 7 rues") en raison des nombreuses rues de cette place. C'était l'emplacement de l'ancien Forum romain et le cœur du pouvoir politique pendant la République de Pise. 

DSC_1930

La place a été rénovée au 16ème siècle par la famille Medicis, après la création de l'Ordre des Chevaliers de Saint-Etienne. 

Palazzo_della_CarovanaPalazzo della Carovana.

Cosimo I, de la famille Medicis, a voulu que cette place soit un symbole de force et de puissance. 

DSC_1919

La statue de Cosimo I, (1596), qui le représente, se trouve sur la Fontaine del Gobbo. 

DSC_1920Cosimo I de la famille Medici.

Toujours sur la place dei Cavalierie, nous trouvons, aussi, le Palazzo dell'Orologio (le "Palais de l'Horloge"). C'est la bibliothèque de la Scuola Normale Superiore. Elle a été construite, en reliant deux tours médiévales. 

DSC_1923Palazzo dell Orologio.

Juste à côté, toujours sur la même place, la belle église Santo Stefano dei Cavalieri, édifiée au XVIe siècle. Dans l'église, plusieurs drapeaux ont été conquis, lors de combats avec des pirates. 

église santo Stefano dei Cavalieri

- Le Palais de l’Archevêque (Palazzo Arcivescovile) : C'est un édifice, élégant, entrepris au 15ème siècle, qui abrite aujourd'hui les archives de l'archevêché de Pise.

Palazzo_Arcivescovile

Un grand portail flanqué de deux colonnes,  soutiennent  la terrasse du premier étage.

DSC_1743

DSC_1744

Dans  la grande cour sont conservés quelques bustes d’archevêques de Pise.

DSC_1747

DSC_1745

Au centre une statue du XVIIIe siècle, représentant Moïse. Au rez de  chaussée, une chapelle privée est décorée de fresques baroques.

DSC_1746

 -La Piazza delle Vettovaglie Le quartier situé à la gauche de la via San Frediano, avec son marché quotidien, nous plonge dans une atmosphère bien plus vivante. C'est le coeur médiéval et populaire de Pise : c’est ici qu’au XVIe siècle fut instauré le marché à blé, aujourd’hui marché tout court. La pliazza delle Vettovaglie accueille de nombreuses belles boutiques, de bons restaurants et le marché des légumes, coloré et animé ! 

piazza_delle_vettovaglie

Les bâtiments, exemples étonnants de l'architecture du Moyen Age, témoignent de la longue histoire de Pise.  Continuer vers la grande tour : Il Campano (la grande cloche), qui marquait l'heure des cours de l'Université.

tour Il Campano

- La rue du Borgo Stretto : est l’axe commercial de la ville : il fait bon se balader sous ses arcades. C'est la rue la plus élégante de Pise. 

borgo stretto

DSC_1938

Les magasins et les boutiques les plus chers sont ici, sous ses arches. On y trouve aussi de beaux restaurants et bars. 

borgo stretto2

 En nous promenant dans le centre historique de Pise, nous découvrons de nombreuses traces de l'histoire politique de la ville de Pise. Des statues des personnages célèbres ornent les places. 

DSC_1931

- La place Garibaldi est toujours très fréquentée et c'est l'un des points de rassemblement de Pise. Le bâtiment orange clair s'appelle "Casino dei Nobili",  c'était l'endroit où les nobles se réunissaient pour «tuer le temps», au 18ème siècle. 

Piazza_Garibaldi"Casino dei Nobili"

C’est ici que l’on peut contempler le fleuve de l’Arno, paisible et bordé d’élégants édifices, aux couleurs vives. La ville s'est développée le long des rives de l'Arno.  Le matin et le soir lors du coucher de soleil sont les meilleurs moments pour profiter de la vue. Les rives de l'Arno s'illuminent et seuls quelques oiseaux viennent troubler la tranquilité des lieux. Les reflets de la ville sur l'eau sont alors splendides.

DSC_1748Le Pont di Mezzo.

Plusieurs ponts enjambent l'Arno et vous permettent d'avoir de superbes points de vue sur le centre historique. N'hésitez pas à emprunter les ruelles étroites qui partent de part et d'autres.

DSC_1692

La chiesa di Santa Maria della Spina, se situe, elle aussi, près de l’Arno. Cette église a été construite par un marchand qui avait réussi à se procurer une épine (Spina ) de la couronne du Christ d'où son nom.

DSC_1688Chiesa di Santa Maria della Spina.

église santa maria della Spina

Anciennes thermes : Les amateurs d'antiquité pourront observer dans les environs les restes d'anciennes thermes.  

DSC_1942

Depuis les temps les plus anciens, l’eau thermale, qui jaillissait des profondeurs, a été appréciée pour ses propriétés et ses fonctions curatives. Elles ont été aimées d'abord par les Étrusques, les Romains, puis ensuite par la famille des Médicis.

DSC_1940

- Les spécialités du terroir : les pici, sorte de spaghettis, les zuppe aux poissons, et l’incontournable bruschetta à l’huile d’olive délicieuse…

brushetta

- Côté vins : vous aurez l’embarras du choix, entre les nombreux chiantis, et les sublimes "vino nobile" de Montepulciano, brunello de Montalcino… 

montepulcianoMontepulciano, pays du bon vin.

vins Toscane

Pour conclure : Pise est une  étape  INCONTOURNABLE, que ce soit pour sa magnifique place du Dôme, que pour son centre historique au passé très riche.

N'hésitez pas à me laisser un message lors de votre visite. C'est avec plaisir que je lirai vos remarques, suggestions et que je répondrai à vos questions.Il vous suffit de cliquer sur "commentaire" en bas de chaque post... et le tour est joué !
Bonne visite.

Suite : villages et campagne pisane