DSC_4761

Arguedas est un passage obligé, pour ceux qui se rendent dans les Bardenas, mais combien de touristes ont eu l’idée de visiter ce village ?

DSC_4762

DSC_4391Village d'Arguedas.

Très peu, c’est certain ! Pourtant, ils pourraient bien y découvrir une curiosité locale très surprenante : Les « cuevas ».

DSC_4394

La bourgade est blottie autour de son clocher et jouxte de hautes falaises. Il ne faut pas hésiter à aller faire un tour parmi les sentiers qui longent ces parois abruptes. Là, persiste le témoignage des premiers habitants des lieux. 

DSC_4397

En effet, ces rochers sont truffés de cavités où étaient aménagées autrefois des habitations troglodytes.

DSC_4396

Ces habitations, ont été creusées dans la roche, et aménagées, de manière à ce qu’elles soient aussi fonctionnelles et confortables qu’une maison.

DSC_4427

Même si elles ne sont plus utilisées à des fins de logements, certaines d'entre elles on été entretenues : parois blanchies et aménagement spartiate, mais d'époque. On peut donc y jeter un coup d’œil et avoir ainsi un petit aperçu de cet habitat d'antan.

DSC_4419

Très fréquent en Andalousie, ce type d’habitat se rencontre aussi dans le sud de la Navarre et tout autour de Saragosse (principalement le long du cour de l’Ebre).

DSC_4420

Près des Bardenas, on trouve des habitations troglodytes, en très grand nombre, dans certains villages de l’ouest et du sud du territoire bardenero. 

DSC_4411

Contrairement aux « cuevas » andalouses, qui datent souvent du moyen-âge, les « cuevas » proches des Bardenas n’ont guère plus d’un siècle pour les plus anciennes. 

DSC_4414

En Navarre et en Aragon, elles furent habitées jusque dans les années 1960. Dans certains villages, elles pouvaient former de véritables quartiers peuplés par plusieurs dizaines de familles !

 

DSC_4418

Ces grottes pouvaient aussi servir d’écuries, de remises, de commerces, etc. 

DSC_4410

Les habitations troglodytes étaient de toutes tailles, de la plus petite qui ne comportait qu’une seule pièce, à la plus vaste, qui pouvait contenir plus d’une dizaine de pièces ! 

DSC_4398

Elles étaient autrefois creusées à la main avec des outils rudimentaires, mais leur conception s’avérait étonnement ingénieuse.

DSC_4406

Combien de temps était-il nécessaire pour creuser une « cueva » ? En matière d’habitat troglodyte la notion de temps n’existe pas, car chaque famille qui faisait creuser une « cueva » pouvait quelques années plus tard se voir dans l’obligation de l’agrandir en creusant de nouvelles pièces, et cela au fur et à mesure que la famille s’agrandissait. 

DSC_4405

A l’état de ruines il y a encore peu de temps, certaines « cuevas » ont été habilement restaurées et réhabilitées, notamment à Valtierra, petit village tout proche d’Arguedas.

DSC_4409

Alors qu'elles étaient autrefois réservées à une population assez pauvre, les « cuevas » sont aujourd’hui très recherchées pour leur originalité. Certains propriétaires se sont donc lancés dans le « troglo-tourisme » en convertissant leurs grottes en gîtes ruraux. Les grottes troglogytiques, de Valtierra, constituent le meilleur exemple de toute la région en matière de réhabilitation d’habitats troglodytes ! 

DSC_4407

Après cette visite, fort pationnante, nous regagnerons notre camping car dans l'aire de service, en contrebas. Nous constatons qu'il y a plus de français que d'espagnols, alors qu'il y a 10 ans nous étions le seul camping car du coin.

DSC_4424