Vacances en Espagne : le samedi 5 mai

Bardena El Plano :

DSC_4462;

C'est maintenant du côté du nord, des Bardenas, que notre périple va nous mener, dans Bardena El Plano.

DSC_4478

Nous descendrons, ensuite, par la partie sud, dans la Bardena Blanca (la partie la plus typique du désert : prochains articles).

plan

El Plano, un petit plateau dont la surface du sol est presque complètement plate, d'où l'abondance de parcs éoliens.

DSC_4497

DSC_4493

 La terre se distingue des autres zones, du fait de la présence de la rivière Aragón.

DSC_4463;

Dans El Plano, les paysages y sont sans doute moins désertiques, que dans la vaste dépression de la Blanca Baja, mais restent particulièrement intéressants à parcourir.

DSC_4461

On est ici au milieu d'un secteur agricole, avec des terres alluviales, celles du bassin de la rivière Aragon. 

DSC_4482

J'apprécie la vue de ces vallons qui se succèdent, avec ces quelques collines, un paysage tout en rondeur et en courbes.

DSC_4476

Le graphisme de ce paysage est vraiment photogénique : des lignes incurvées qui épousent le relief, mais aussi des lignes parfaitement droites. Là des parcelles labourées et ici des oliveraies. Les traces du travail des cultivateurs, plutôt verticales, contrastent avec les strates horizontales que l'on voit en arrière-plan.

DSC_4460

En attendant la canicule et la sècheresse de l'été, le printemps a transformé notre petit désert, navarrais, en un éden verdoyant. L'abondante végétation, riche et gorgée d'eau, confère aux paysages des aspects étonnants et d'une grande beauté !

DSC_4500;

 On peut y voir quelques cabanes et enclos, pour les moutons.

DSC_4501

Il ne reste qu'un seul berger qui fait la transhumance pour nourrir ses bêtes (il est le seul à continuer à faire la transhumance à pied avec ses bêtes et à dormir sur place).

DSC_4464

 IL vit ici à l’année, en vrai Robinson du désert.

DSC_4467;

Il descend l'hiver et parcourt 90 km du nord "El Roncal", jusqu'aux Bardenas.

DSC_4469;

En voyant toutes ces cultures bien vertes en bord de désert, mon esprit curieux ne manque de se poser une question : les pluies sont rares dans la région, alors d'où vient l'eau d'arrosage, de ces cultures gourmandes en eau ?

DSC_4473

La réponse ? On la voit, quelques centaines de mètres plus loin, une étendue d'eau conséquente, résultat d'une retenue par le barrage El Ferial.

DSC_4490

DSC_4491

De quoi étancher la soif de tous les habitants de cette contrée aride, des hommes aux animaux d'élevage, en passant par les cultures.

DSC_4498

Le désert de Bardenas est ouvert dès 8h00 du matin et jusqu’une heure avant le coucher du soleil. Concernant la nuit, il est interdit de rester dormir à l’intérieur du parc. Nous passerons une nuit, tranquille, au monastère de Oliva, au nord du barrage El Ferial, en compagnie d'un camping car hollandais.

DSC_4516

DSC_4518

Suite : Bardena Blanca Alta