la gigantesque nef3

Visite guidée, de la Basilique Saint-Pierre, au Vatican, où tout est démesuré : sa taille impressionne autant que la profusion de ses décorations et de ses œuvres sculpturales.

DSC_0708

A noter qu'en raison des contrôles de sécurité renforcés, y accéder peut prendre du temps, avec parfois une longue file d'attente en plein soleil. Après avoir fait une queue de plus d’une heure, et être passés au détecteur de rayons X, nous entrons  dans la Basilique Saint-Pierre, l’une des plus grandes églises du monde, et aussi l’une des plus belles.

Narthex, le grand porche, de St Pierre et ses portes en bronzeNarthex, le grand porche,  et ses portes en bronze, permettant d'entrée dans la Basilique St Pierre.

 Nous passons par le grand porche (Narthex), sorte d’espace intermédiaire entre la place et l’intérieur de la basilique. Nous admirons au passage une série de cinq portes en bronze, donnant accès à la basilique, dont certaines ouvertes seulement à certaines occasions.

DSC_0705L'une des 5 portes en bronze.

C’est d’ici que le Pape s’adresse au monde, en tant que chef de l’église catholique.

DSC_0706

On a du mal à se rendre compte de la taille de la Basilique. Quand on est dedans, elle ne parait pas si immense, mais c’est en regardant les touristes, et en les comparant au reste de l’édifice, qu’on s’aperçoit que ce sont de vraies fourmis, à côté de cet édifice gigantesque.

DSC_0725

Avec une superficie de 2,3 ha et une capacité de plus de 60 000 personnes, c'est la plus grande église catholique au monde, avec la Basilique Notre Dame de la Paix, Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire.

Basilique_Notre-Dame_de_la_Paix_Yamoussoukro Côte d'Ivoire

Notons que cette Basilique de Yamoussoukro, invraisemblable gigantesque, culminant à 158 mètres et  émergeant de la brousse africaine, fut donnée au Vatican. Elle constitue donc une extra-territorialité de l’état pontifical.

le baladaquin haut de 29 m richement décoréle baladaquin haut de 29 m richement décoré.

La Basilique St Pierre est aussi un des lieux les plus saints du christianisme, puisqu'elle abrite la sépulture de saint Pierre qui, selon la tradition catholique, fut le premier évêque de Rome, donc le premier pape.

IMG_0210

Le lieu est véritablement impressionnant, nous sommes subjugués par tant de beautés. Nous prenons le temps de découvrir chaque détail de cette magnifique basilique. Notre regard parcourt les gigantesques murs et les voûtes impressionnantes. Le décor est extrêmement riche, tout ici est fait pour marquer l’éternité du lieu, comme les sculptures et les mosaïques.

DSC_0736

Il aura fallu plus de 120 années de travail,  (entre la première pierre posée en 1506 et sa consécration, 120 ans plus tard, en 1626). 

statue de Longinus le légionnaire qui transperça le Christ avec sa lanceStatue de Longin, le légionnaire qui transperça le Christ avec sa lance.

sol entièrement recouvert de marbre polychromeSol entièrement recouvert de marbre.

Les plus grands artistes de la Renaissance, de l’époque, se sont succédé pour nous offrir ce qu’il avait de plus beau : Bramante, Le Bernin, Raphaël ou Michel-Ange… 

DSC_0760Monument funéraire d'Alexande VII de Bernin.

tombeau du pape Benoit XIXTombeau du pape Benoit XIX.

Comment ne pas tomber en admiration devant l’extraordinaire baldaquin baroque, torsadé, sous lequel se trouve, selon la tradition catholique, la sépulture de Pierre, le premier des apôtres.

le baldaquin au milieu de la croisée des transeptsLe baldaquin au milieu de la croisée des transepts.

Entièrement en bronze, et haut de 29 m, conçu par le génie de Bernin, il est richement décoré.  Ces travaux débutèrent en 1633, alors que l’artiste n’avait pas 26 ans. Pour avoir assez de bronze pour créer cet immense baldaquin, la décision fut prise de dérober les vénérables portes de bronze du Panthéon ! Les premiers archéologues romains, témoins de ce crime, s’insurgèrent, mais ne furent malheureusement pas entendus. C’est la plus grande pièce de bronze au monde.

les colonnes torsadées du baldaquin, au dessous une colombeles colonnes torsadées du baldaquin, au dessous une colombe.

Sous le baldaquin, les sous-sols, (partiellement ouverts à la visite), comprennent les restes de la basilique paléochrétienne et un cimetière antique, réputé contenir la tombe de l’apôtre Saint-Pierre. Cet espace souterrain qui sert de nécropole pour les papes s'appelle "les Grottes Vaticanes". C'est ici que reposent les reliques du premier des Apôtres.  Il est possible de visiter son tombeau, lors d’une visite guidée de 90 minutes (10€). En même temps on accède à la crypte où de nombreux papes reposent. La simplicité de la tombe de Jean Paul II contraste d’ailleurs avec le faste de celle des autres papes.

sous le baldaquin, le tombeau de St Pierre et ses reliquesSous le baldaquin, le tombeau de St Pierre et ses reliques.

La coupole actuelle est le fruit du travail de Michel-Ange, (l’artiste avait 70 ans),  respectant ainsi le désir du concepteur original, Bramante, d’avoir un dôme (le plus grand du monde). L’intérieur du dôme de la basilique, point majeur du génie architectural mis en œuvre dans cette église unique au monde. Aucune coupole au monde n’est aussi haute.

gigantesque coupole avec 16 fenêtres, de Michel Ange, aucune coupole au monde est si hauteGigantesque coupole avec 16 fenêtres, de Michel Ange.

La coupole repose sur un mur cylindrique, appelé le tambour, percé de 16 fenêtres. Ces fenêtres se trouvent à une hauteur de 45 mètres. Le sommet de la coupole, marqué par une petite tourelle, percée de fenêtres, culmine à 136 mètres. En dessous du dôme, les mosaïques des 4 évangélisateurs, dans des médaillons de 8 m de diamètre : st Marc, st Mathieu, st Luc et st Jean.

en dessous du dôme mosaïques des 4 évangélisateurs dans des médaillons st marc, st mathieu, st luc et st JeanAu 1er plan, l'immense baldaquin et les mosaïques des 4 évangélisateurs.

Les mosaïques de la coupole  représentent des assemblées célestes : le Christ, la Vierge, les apôtres, les anges. Ces mosaïques sont séparées par les nervures, et convergent vers l’image du Père bénissant.

DSC_0766

La nef de 211 m de long, rend bien compte des proportions gigantesques de l’église. Immense, et abondamment décorée, on peut y voir des inscriptions, sur fond doré, qui font le tour de la basilique. On peut y admirer, environ : 450 statues, 500 colonnes et 50 autels. Autant dire tout de suite qu'il n'est pas possible de tout voir en une journée et qu'il nous faudra revenir. 

détail de la nef et de son abondante statuaire

La voûte de la nef est à 44 m de hauteur. Les murs sont entièrement décorés de chérubins, qui se retrouvent un peu partout dans la basilique.

IMG_0200

 Le choeur, siège épiscopole, (ou autel papal), du IVe s. est surmonté d'anges et d'une gloire, d'où sortent les rayons lumineux. Au delà de l’autel papal, se trouve une autre œuvre majeure du Bernin, réalisée à la demande du pape Alexandre 7. C’est la « cathedra petri » : le siège en bronze de saint Pierre, porté par des nuages.

DSC_0772

Au dessus, un vitrail représente la colombe du Saint-Esprit, la lumière de l’Esprit, incarnée à travers celle du jour, est prolongée par des éclats de bronze doré.IMG_0203

 2 autres coupoles peintes, aux nombreuses fresques, admirables :

DSC_0721

 Il est possible de monter tout en haut de  la grande coupole (accès payant). La vue d’en haut est phénoménale, avec un panorama sur toute la ville de Rome. Mais attention, monter tout en haut se mérite, il faut passer par un escalier et un petit couloir tellement étroits qu’une seule personne peut passer à la fois !

DSC_0762

La célébrissime Pietà, à l’entrée de la basilique, est un chef-d’œuvre de Michel-Ange, sculpté en 1499 quand l’artiste n’avait que 24 ans : la Vierge, presque résignée face au destin de son fils, tient contre elle le Christ mort. Elle fut sculptée par Michel-Ange alors que l’ancienne basilique était encore debout, et que la nouvelle Saint-Pierre n’était encore qu’un projet.

statue de la Pieta de Michel-AngeLa Pietà de Michel-Ange.

Après être repassé de l’autre côté de l’autel papal, nous avançons un peu dans l’allée centrale, en direction des portes , et nous voyons sur notre gauche une statue en bronze représentant un personnage barbu, assis sur un siège. Il s’agit d'une statue de saint Pierre., du XIIIe siècle. Ses pieds sont complètements usés par les pèlerins.  Le 29 juin, jour de la fête de saint Pierre, la statue est revêtue des habits pontificaux, et coiffée de la tiare ou couronne papale.

la statue saint pierreLa statue de Saint Pierre.

Pas très loin de l'entrée nous trouvons disque de porphyre inséré dans le pavement, récupéré de la basilique primitive. C'est sur ce disque que Charlemagne a reçu sa couronne d'empereur.

sol en marbre polychromeDisque circulaire du couronnement de Charlemagne.

Nous sommes fascinés par le pavement, car pas moins de 180 couleurs de marbre ont été utilisées.

sol en marbre polychrome2Le sol de la basilique Saint-Pierre est entièrement recouvert de marbres polychromes.

DSC_0718Ornements baroques des piliers de la nef .

DSC_0719Une vasque-bénitier, ornée d'angelots, dont la taille approche  les 2 m.

une bouche d'aération au sol, avec les armes de Pie IIUne bouche d'aération au sol, avec les armes de Pie II

La visite du Vatican est à ne surtout pas manquer si vous êtes de passage à Rome. Si c’est le plus petit Etat du monde, c’est aussi une petite merveille, aux nombreux trésors, qui mérite d’être vue absolument, en complément d'une visite de la ville !