port

Jour 5 : mercredi 14 novembre 2012

campeche2

Après avoir roulé, de longues heures, nous ferons une halte, agréable, à Campeche, surnommée la "ville pirate", située entre Palenque et Mérida. Nous franchissons, enfin, les grandes portes de l’ancienne cité fortifiée et décidons d'aller visiter le centre.

113942964_o

Les étroites rues pavées, en damier, sont bordées d'églises baroques, de petites maisons aux murs peints de couleurs vives, de balcons en fer forgé, ouvragés, et de demeures seigneuriales aux arches majestueuses. Ancienne ville coloniale, on se croirait presque dans un décor de cinéma, où les anciennes forteresses veillent encore sur le temps.

113947035_o

C’est grâce à son charme, que la ville  a été reconnue par l’Unesco, en 1999, comme patrimoine de l’humanité, ses attraits y sont nombreux. Seule ville fortifiée du Mexique, elle fut plusieurs fois embusquée par les pirates. Ils attaquaient et pillaient, sans cesse, les navires espagnols.

113947038

Dans les eaux du Golfe du Mexique, reposent les restes des embarcations, qui y firent naufrage à différentes époques. 

113947039

 

Après un siècle de pillages, la ville a fini par se doter d’imposantes murailles. 

113943091_o

Son port est devenu le principal port colonial, de la Péninsule du Yucatán, grâce à son formidable système de défense.

113947041

On y construisit, autour de la ville, une épaisse muraille de pierre, de forme hexagonale, s’étirant sur près de 2,5 km. Huit forteresses transformèrent la ville en une citadelle imprenable.

campeche3

Ses fortifications, donnant sur la mer, ceinturent les petites rues pavées, entre de grandes portes, en pierre blanche, de petits fortins de défense et des maisons multicolores, bien restaurées.

campeche7

Nous découvrons, au détour de ses rues, les vestiges de son riche passé, colonial.  Au midi, la fatigue se faisant sentir, nous nous installons, non loin de la cathédrale, à la terrasse d'un restaurant, pour y reprendre des forces et observer la vie quotidienne des passants. Le temps semble s'être arrêté ! Nous trouvons, comme en Espagne, la beauté architecturale des maisons coloniales et la gentillesse de ses habitants.

campèche

Comme toutes les villes d’Amérique latine, les places sont le cœur de la vie de la cité. Campèche, ne déroge pas à la règle. On y trouve une magnifique cathédrale, que nous ne manquerons pas de visiter. Au soir venu, elle s'illumine, c’est à ce moment-là que la ville commence à s’animer.

campèche7

113947037_o

La place centrale et son kiosque de la Belle Epoque, accueille les soirs de week-end, des festivités. À l’ombre des vieux arbres, les habitants de la ville jouent au bingo, pendant que les enfants regardent des spectacles.

113947034_o

Qui dit port, dit également bord de mer. À l’extérieur des remparts de la vieille ville se trouve la promenade, appelée le malecón, qui longe le Golfe du Mexique. Nous profitons de notre soirée pour parcourir la jetée,  sans nous presser,  pour humer la brise marine, accompagnée du son des vagues du Golfe du Mexique. Il est agréable de s’y promener, de petits stands de nourriture s’y installent et permettent de manger à petit prix tout en regardant des spectacles d’animation de rue. 

113943227_o

Sans y prendre garde, nous avions l'impression de nous retrouver, à la Havane, ancien voyage que nous avions fait, à Cuba, qui possède, elle aussi, son malecón. Le tout à proximité des plus belles plages et sites archéologiques mayas, où les pierres et les reliefs sculptés témoignent de la grandeur de la civilisation maya.  

malecon2

Nous trouvons, tout proche de la cathédrale un modeste marché, dont les étals nous réservent de belles surprises. Il est possible de goûter à la cuisine économique de Campeche, tout en achetant de l’artisanat local, à petit prix. L'occasion se présentant à nous, nous décidons  de ramener quelques souvenirs. Faire du shopping à Campèche est un vrai plaisir ! Les artisans y fabriquent : des hamacs, des œuvres en corne de taureau, des chapeaux de paille, aux formes variées, et bien d'autres choses... 

souvenirs

Au soir, nous profitons de la vie nocture animée et illuminée, de la vieille ville. Une belle manière de terminer la journée ! Nous nous rendons, ensuite, à notre hôtel, où nous sommes accueillis avec un jus de cactus bien frais. Nous choisissons au repas, un plat composé de fruits de mer, pour goûter aux célèbres crevettes charnues, de Campèche.  

113946634_o

bande

Conclusion : l'atmosphère paisible et magique, de Campèche, en fait une escale incontournable, pour entrer dans le monde maya ! Nous avons été agréablement surpris de l'accueil chaleureux des habitants, toujours près à rendre service.  De plus, cette cité, colorée, de style colonial,  a su conserver son identité millénaire, ce qui est rare de nos jours ! 

A voir absolument !

Mon autre blog qui pourrait vous intéresser :

Martine Passion Photos

Passionnée de photographie depuis toute jeune, la photo est avant tout pour moi un plaisir ! Les rêves s'envolent parfois, finissent aux oubliettes ou bien... se réalisent. Aujourd'hui, je suis comblée. Je m'aperçois que j'ai réalisé mes rêves d'enfant.

http://photosvillages.canalblog.com